Le jury IDEX a eu lieu

Le 24 septembre dernier, le jury international devant statuer sur l’avenir de l’Université PSL s’est réuni. Nous avons appris «   par la bande » que le résultat serait connu début novembre.

Rappelons qu’en 2016, le jury chargé de l’évaluation et du suivi des investissements d’avenir avait rendu une décision critique sur PSL. Il lui reconnaissait « une grande qualité de recherche et de formation », mais « des insuffisances dans les synergies visant à créer une université intégrée, et dans la mise en commun des ressources humaines ». Par conséquent, il donnait un délai supplémentaire de 18 mois à PSL pour pallier ces faiblesses.

En 2018, Alain Fuchs se félicitait que « l’IDEX PSL touche au but », le Premier ministre ayant décidé de confirmer l’attribution du label IDEX.

Nous tenons aussi ici à souligner qu’en dépit du ton confiant de la déclaration de la présidence en 2018, l’inquiétude de l’équipe dirigeante de ne pas voir obtenir un avis favorable était grande durant l’année écoulée. Cette inquiétude, qu’elle soit feinte ou non, a par exemple servie à justifier la pression mises sur les élu·e·s lors du vote en faveur d’Alain Fuchs, car une adhésion trop faible du collège des élu·e·s « aurait pu mettre en péril le projet ».

Crédit : site de l’université PSL

Nous trouvons aberrant que le jury, avant de statuer sur le futur de PSL, n’ait pas pris contact avec les élu·e·s du conseil d’administration. Une fois de plus, les représentant·e·s élu·e·s de la communauté scientifique des établissements sont méprisé·e·s, et une fois de plus le caractère technocratique et antidémocratique de PSL apparaît clairement. Nous sommes scandalisé·e·s par cet attitude. Nous espérons avoir plus de précisions à l’occasion du conseil d’administration qui se tiendra le 15 octobre prochain pour pouvoir, a minima, informer les collègues dépossédés par cette superstructure PSL.